Fracture de l’olécrâne chez une personne âgée : quelle particularité ?

Partagez avec vos proches concernés
0
(0)

La fracture de l’olécrâne fait partie des fractures du coude. Elle est assez fréquente puisqu’elle représente 10 % des fractures des membres supérieurs. Une telle fracture est toujours source d’inquiétude, d’autant plus qu’elle survient chez un sénior. Mais quelles sont les particularités d’une fracture de l’olécrâne chez une personne âgée ? Découvrez les explications dans cet article.

Rappels anatomiques : sur l’olécrâne et sa fracture

L’olécrâne est l’apophyse de l’extrémité supérieure de l’ulna, appelé aussi cubitus (l’os long de l’avant-bras, celui du côté du petit doigt). De son étymologie, olêkranon qui vient du terme grec (pointe ou extrémité du coude), il désigne la saillie osseuse, la plus éminente située au niveau du coude. Sa forme est proche de celle d’un crochet. On peut subdiviser, l’olécrâne en 3 parties : la pointe, le corps et la base.

olécrâne
Source

Puisqu’il s’agit d’une extrémité osseuse, des muscles et des tendons s’y insèrent :

  • le tendon qui forme le triceps brachial, qui s’étend sur l’avant-bras ;
  • le muscle triceps, muscle extenseur de l’avant-bras.
anatomie des muscles du coude
Source

L’olécrâne compose l’articulation entre l’humérus et le cubitus. En d’autres termes, il fait partie de l’articulation du coude. Il joue d’ailleurs un rôle important dans la stabilité de celle-ci. Il évite les déplacements antérieurs du cubitus par rapport à l’humérus. Entre autres, il permet aussi le mouvement d’extension, de pronation et de supination des membres supérieurs.

Toutes ces raisons font qu’il soit facilement sujet à des fractures.

On parle d’une fracture de l’olécrâne lorsque celui-ci monte sous l’effet de la traction du tendon du triceps, qui s’y insère.

fracture de l'olécrâne
Source

Cette fracture se manifeste par des symptômes tels que des douleurs, des enflures au niveau du coude, des déformations et des limitations dans certains mouvements.

Il existe plusieurs catégories de fracture de l’olécrâne. Elle peut être déplacée ou non, simple, comminutive avec des extensions métaphysaires ou des enfoncements majeurs. Elle est alors dite complexe dans la mesure où elle est associée à d’autres lésions.

Quelles sont les particularités de la fracture d’olécrâne chez les personnes âgées ?

La fracture de l’olécrâne ne présente pas les mêmes cas chez les séniors, chez les moins âgés et chez les enfants. D’ailleurs, cette fracture est assez rare chez ces derniers. Et ce n’est pas le cas pour les personnes du troisième âge.

Les particularités de la fracture de l’olécrâne chez les personnes âgées résident principalement en ces quelques points.

Dans les causes

En général, la fracture de l’olécrâne est causée par des chutes brutales, directes sur le coude. Ou encore, lorsqu’on tombe et qu’on a, par réflexe, pris l’appui sur la paume de la main.

Ce n’est pas forcément le cas pour une fracture de l’olécrâne chez la personne âgée. En effet, les facteurs de risques sont plus nombreux et plus importants. On peut par exemple citer la fragilité osseuse qui fait que l’os peut se rompre facilement, même à la suite d’un moindre choc.

douleur au coude
Source

Dans la prise en charge et le traitement

Le traitement de la fracture de l’olécrâne se fait, en première intention, par des soins non invasifs (médicaments, orthopédie), surtout s’il s’agit d’une fracture non déplacée. Mais ce type de fractures ne se rencontrent que rarement. Donc, en général, on opte préférablement à une intervention chirurgicale. Sauf que, il se peut que l’état de santé de la personne ne le permette pas. Et ça peut être souvent le cas chez les personnes âgées.

fracture de l'olécrâne
Source

En effet, l’état de santé devient plus délicat quand on avance en âge, ce qui augmente les risques de complications de la fracture d’olécrâne chez les séniors. Fragilité osseuse (notamment liée à l’ostéoporose), finesse de la peau, comorbidités sont au rendez-vous. À ceux-là s’ajoutent la prise d’anticoagulants et l’utilisation d’une aide à la marche. Tous ces problèmes font que cette fracture soit plus particulière chez les personnes âgées.

Des études ont montré que lorsqu’on vieillit, l’organisme fait face à baisse et à une limitation des réserves fonctionnelles et cognitives. Par conséquent, il y a diminution de la capacité de l’organisme à répondre efficacement aux traitements. C’est pourquoi la fracture de l’olécrâne peut mettre plus de temps à guérir chez les personnes âgées (c’est à dire plus de 6 semaines).

Quoi qu’il en soit, la rééducation est toujours nécessaire. Cela permet de retrouver le mouvement complet du coude. Mais, il se peut aussi que les troubles cognitifs entravent parfois la coopération du patient et rendent le traitement plus difficile et la rééducation plus longue.

kinésithérapie pour le poignet et la main
Source

Pour conclure, la particularité de la fracture de l’olécrâne chez la personne âgée s’explique par la vulnérabilité de la santé chez cette catégorie de personnes. Les os sont plus fragiles. La fracture met donc plus longtemps à guérir. La rééducation peut être plus longue et l’issue du traitement reste incertaine.

La prise en charge requiert alors une certaine expertise. Il est aussi conseillé de traiter les facteurs de risques de la fracture relatifs aux personnes âgées (telles que l’ostéoporose) et de prévenir les chutes. Pour ce faire, les suivis et les surveillances sont très importants.

Références

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2018/revue-medicale-suisse-631/fractures-de-l-olecrane#tab=tab-read

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Auteur/autrice

  • Arotoky R

    Je m’appelle Arotoky Randriamantena et je suis interne en médecine humaine au sein de la Faculté de médecine d’Antananarivo. Tout au long de mon cursus médical, j’ai suivi des stages hospitaliers à partir desquels j’ai pu forger la base de mon expérience professionnelle. Je suis passé par de nombreux services : pédiatrie, médecine interne, chirurgie cardio-vasculaire, cardiologie, gynécologie obstétrique, chirurgie générale, santé publique… J’ai aussi une passion pour la rédaction web. Le défi dynamique de la rédaction est pour moi un défi qui mérite un apprentissage constant. Je me spécialise dans le domaine de la santé et du bien-être dans lequel je suis le mieux à l’aise et mes compétences en tant que personnel de santé y sont fortement sollicitées.

Retour en haut