Fracture du quatrième métacarpien : définition et prise en charge

Partagez avec vos proches concernés
4
(1)

La fracture du quatrième métacarpien est simple et assez courante. Le plus souvent, c’est le col du quatrième métacarpien qui est cassé. Elle peut prendre un trait simple ou complexe. Dans le premier cas, la chirurgie n’est pas une obligation. Ce type d’intervention est généralement utile en présence d’un trouble de rotation du doigt. Dans cet article, on va voir la description et les modalités de prise en charge de la fracture de cet os du doigt.

Fracture du quatrième métacarpien : anatomie et définition

Les métacarpiens se situent juste après les carpes et composent les os de la paume de la main. Ils sont numérotés depuis le pouce vers l’auriculaire (M1 à M5). Le quatrième métacarpien (M4) et le M5 sont mobiles sur leur place.

Les os possèdent un col, une tête, une diaphyse et une épiphyse. Ils s’articulent en bas avec les carpes et en haut avec les phalanges.

radiographie de la main et des doigts
Source

La fracture observée sur le M4 peut être provoquée par une collision directe, un coup de poing sur le mur, un traumatisme par chute, une tumeur osseuse. Sa trajectoire peut être oblique, transversale, spiroïdale ou les 3 trois en même temps.

Elle peut être observée sur le col du métacarpien et entraine un déplacement en bascule de la paume de la main.

Elle peut être stable ou incomplète et peu ou entièrement déplacée.

La fêlure peut aussi survenir avec une ouverture cutanée couplée à un déplacement et une instabilité de son propre foyer.

Fracture du quatrième métacarpien : comment se fait la prise en charge ?

Toute fracture observée au niveau des os de main peut se traiter de différentes manières : soin conservateur, orthopédique, fonctionnel et chirurgical.

fracture du 4e métacarpien
Source

Traitement fonctionnel de la fracture du métacarpe M4

Un traitement fonctionnel vise à mobiliser et à rééduquer la lésion de manière précoce. Cela peut suffire pour consolider les os lorsque la fêlure est stable ou incomplète. Le maintien de la mobilité couplé avec la prise d’antalgiques permet de contrôler l’inflammation et l’hématome.

Une mesure de restriction liée à la pratique du sport ou de toute activité à risque traumatique doit tout de même être appliquée. Cela évite le déplacement du bris d’os.

 

Ce type de lésion est souvent marqué par la présence d’une enflure ou d’un œdème avec une douleur au dos de la main. Pour contrôler ces symptômes d’inflammation, il faut mettre de la glace afin de soulager la douleur. Il convient également de prendre un antibiotique, puis de porter une attelle dans le but de réduire les dégâts.

Le soin orthopédique lors d’une fracture du quatrième métacarpienne

Si la fracture se présente sous une apparence peu déplacée et est localisée sur une articulation (métacarpo-phalangienne ou carpo-métacarpienne), alors là, il faut penser au soin orthopédique. L’immobilisation est incontournable vu que cette zone est très mobile, d’où le risque d’amoindrir le processus de consolidation osseuse.

attelle pour une fracture du 5e métacarpien
Source

L’immobilisation doit se faire à l’aide d’un plâtre ou d’une résine, et ce, pour une durée entre 1 mois et 1 mois et demi.

La chirurgie

Une ouverture cutanée est un signe qui alerte la présence d’une fracture ouverte. C’est une situation d’urgence qui nécessite une prise en charge chirurgicale immédiate. Initialement, il faut nettoyer la plaie, puis réparer les tissus mous traumatisés en pratiquant une ablation.

chirurgie de la main
Source

Après avoir fermé l’incision, il faut faire une fixation externe de la fissure en vue d’éviter les risques d’infection.

Si la blessure est accompagnée d’un déplacement d’os ou l’os brisé passe à travers la peau, alors il faudrait procéder à une réduction, puis une fixation par ostéosynthèse chirurgicale.

Habituellement, on procède à la réduction ouverte suivie d’une fixation interne. Pour ce faire, le chirurgien pratique une incision afin de réaligner les débris d’os, puis les fixe avec un outil de fixation (broches, plaques, tiges, vis métalliques).

La rééducation postopératoire et le contrôle des infections

Pour supprimer les raideurs et retrouver les amplitudes articulaires normales, il est important de passer par une rééducation précoce. Ainsi, le patient devra privilégier les exercices de renforcement articulaire et musculaire.

En présence des hématomes et des inflammations, il faut suivre une thérapie en kinésithérapie afin d’optimiser une guérison rapide.

exercice de préhension
Source

La survenance d’une infection est probable, malgré les précautions rigoureuses d’asepsie prises par l’équipe soignante. Ainsi, si ce cas se présente, la meilleure décision à prendre est de recontacter son chirurgien.

Dans des cas complexes, une adhérence tissulaire (tendon extenseur du doigt) autour de la blessure peut subsister malgré la rééducation. Ceci nécessitera une seconde intervention à l’instar de la ténolyse afin de délivrer les adhérences.

Il faut noter que l’alcool et le tabac sont à éviter si l’on veut espérer un meilleur résultat dans la récupération postopératoire.

Ressources

Fracture des métacarpiens : Définition et prise en charge (tout savoir)

Références

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-metacarpe-8287/

https://www.sos-mains-trappes.com/pathologies-main-et-membre-superieur/main/fractures-de-la-main/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Auteur/autrice

  • Arotoky R

    Je m’appelle Arotoky Randriamantena et je suis interne en médecine humaine au sein de la Faculté de médecine d’Antananarivo. Tout au long de mon cursus médical, j’ai suivi des stages hospitaliers à partir desquels j’ai pu forger la base de mon expérience professionnelle. Je suis passé par de nombreux services : pédiatrie, médecine interne, chirurgie cardio-vasculaire, cardiologie, gynécologie obstétrique, chirurgie générale, santé publique… J’ai aussi une passion pour la rédaction web. Le défi dynamique de la rédaction est pour moi un défi qui mérite un apprentissage constant. Je me spécialise dans le domaine de la santé et du bien-être dans lequel je suis le mieux à l’aise et mes compétences en tant que personnel de santé y sont fortement sollicitées.

Retour en haut